Les armoiries de Strasbourg

Publié le par Godefroy de Nancey

Strasbourg.gif
D'argent, à la bande de gueules
Telles sont les armoiries de la ville de Strasbourg. Cette ville était la capitale du landgravinat de Basse-Alsace (ou Nordgau), lequel était dirigé depuis 1156 par les comtes de Werd, originaires de Woerth, près d'Erstein. A partir de 1376, la famille comtale de Werd produisit également les évêques de Strasbourg. Leurs armoiries (qui devinrent également, de fait, celles de Basse-Alsace, devenue beaucoup plus tard le département du Bas-Rhin), mentionnées pour la première fois en 1262, étaient 
de gueules à la bande d'argent côtoyée de deux cotices fleuronnées du même :
Basse-Alsace.gif

Au XIIIe siècle, comme dans de nombreuses autres villes, les bourgeois, dont l'importance et le poids étaient grandissant, tentèrent progressivement de s'imposer dans le pouvoir de la ville de Strasbourg. En 1214, ils obtiennent le droit de créer un conseil ; mais l'étape décisive a lieu en 1262. Cette année-là, en effet, les bourgeois de Strasbourg se soulèvent massivement contre le pouvoir de l'évêque, Walter de Geroldseck, qui tenait alors la ville, et livrent contre son armée la bataille d'Hausbergen. Les bourgeois remportent cette bataille et peuvent désormais s'emparer du pouvoir de la ville de Strasbourg, qu'ils érigent en "ville libre". Les bourgeois de Strasbourg dotent leur ville d'armoiries nouvelles, qui sont toujours celles de la ville, d'argent, à la bande de gueules. Ces armoiries sont issues des armoiries comtales dont les émaux ont tout simplement été inversés. Supportées par un lion, elles apparaissent pour la première fois sur une charte municipale de la ville en 1399. Mais on peut déjà les voir sur le rôle d'armes de Zurich, rédigés aux alentours de 1350 (illustration ci-dessous, en bas à droite).

JPG - 7.8 ko 

 


Concomitamment aux armoiries, la ville de Strasbourg possédait également une bannière depuis 1208, fort réputée à l'époque, représentant une Vierge assise sur un trîne d'or, tenant de la main dextre un sceptre d'or et sur le bras senestre l'Enfant Jésus. De chaque côté était représenté un écu aux armes de Strasbourg. Cette bannière a été malheureusement détruite en 1870, mais nous en avons conservé une représentation du XIIIe siècle, de laquelle on a tiré cette image en 1894 :

 

   


Composition attribuée à Hans Baldung Grien, Vitrail aux armes de la ville (1523)




Voici la représentation actuelle des armoiries de Strasbourg :

armes-strasbourg.gif 


 

Pour en savoir plus :

http://www.unionpourstrasbourg.fr/Armes-de-Strasbourg  


Retrouvez les Compagnons de Valérien le 30 juin 2007 à l'occasion de la réouverture du Musée Historique de Strasbourg.

 

 



Site internet du musée : http://www.musees-strasbourg.org/F/musees/historique/historique.html

Publié dans Armoiries historiques

Commenter cet article