Godefroy de Nancey

Publié le par Godefroy de Nancey

Oyez, oyez, bonnes gens qui passez par là ! Je, Godefroy de Nancey, héraut d'armes des Compagnons de Valérien, vous fais part de mes armoiries, par moi composées :

Godefroy-de-Nancey.gif

 

Ces armoiries se blasonnent de suivante manière : D'azur au griffon d'or, au chef d'argent chargé de tenailles de forgeron de gueules

L'azur du champ répond, comme bien souvent à cette époque, à des questions de goût personnel. On peut prêter également à cette couleur une symbolique, celle de vertus chevaleresques telles que la fidélité, la loyauté et la bonne réputation. Dans le même esprit, l'argent du chef peut évoquer la pureté, la spiritualité, l'élévation de l'âme.

Le griffon est un animal fantastique hybride qui possède le corps du lion, et les pattes antérieures, les ailes et la tête de l'aigle, avec des oreilles pointues. Il cumule ainsi les qualités, proches, du lion (noblesse, courage, bravoure) et de l'aigle (puissance, souveraineté, clairvoyance, spiritualité). Bien que sa nature hybride l'ai parfois dévalorisé au Moyen Âge, il peut aussi être, paradoxalement, vecteur de salut. 

Quant aux tenailles de forgeron, il s'agit d'un meuble parlant, c'est-à-dire qu'il rappelle le nom de famille du titulaire, en l'occurrence Fabry, du latin faber, fabri, mot désignant le forgeron. Dans certains autres cas, le rapport du meuble parlant au nom de famille peut être simplement de l'ordre du jeu de mot.

Commenter cet article