Présentation

Images Aléatoires

  • combat3.jpg
  • Liverdun-17-mai-2009_4389.jpg
  • IMG_2283.jpg

Recommander

Syndication

  • Flux RSS des articles

overblog

Mardi 2 septembre 2 02 /09 /Sep 13:22

Le 31 août dernier, les Compagnons de Valérien animaient, aux côté de la Compagnie de la Hache de Briey, la 5ème fête médiévale de Forbach, en Moselle. Voici les armoiries de cette commune :

D'argent au lion de sable lampassé et armé de gueules



     Partis de Nancy à 7 heures du matin avec deux voitures et une camionnette que nous avions, comme à l'acoutummée, chargée la veille, nous sommes arrivés à Forbach à 9 heures, à l'entrée du parc du Schlossberg, construite dans un style néogothique germanique typique de la fin du XIXe siècle. Là, nous avons pris contact avec les membres de la deuxième troupe qui allait animer le site et avec les organisateurs de la fête, de l'office du tourisme de Forbach. Nous étions dix compagnons de Valérien : Bertrand de Marseivilla, Jule, Gautier, Adalbéron le Forgeron, Halvard le Normand, Guilbert le Marchand, Jehanne d'Essey, Eloïse, Hedwige de Longuyon, et moi-même, Godefroy de Nancey. Une onzième membre de notre compagnie, notre riche héritière champenoise Marie de Lusigny, tout droit arrivée de ses terres champenoises par ses propres moyens, est venue nous rejoindre quelques minutes plus tard.

     Nous nous sommes alors, nos voisins de Briey et nous, partagé le vaste terrain herbeux bordé d'arbres, aux pied du Schlossberg, un château dont les ruines les plus anciennes remontent à la fin du XIIe siècle, et dont il reste une belle tour (en réalité reconstruite à la fin du XIXe siècle), qui se dresse fièrement en direction de la Sarre.



     Nous avons donc monté notre campement, jusqu'à 11 heures environ. Puis, une fois costumés, nous sommes allés nous restaurer, munis de tickets fournis par l'organisateurs, nous délectant de saucisses et de schwenk, le nom local de la côte de porc marinée.

     A 14 heures, la fête commence et nous accueillons le public. Comme d'habitude, maître Guilbert a accueilli le public à sa taverne pour leur faire goûter hypocras, vin de rose et jus de pomme à la canelle, tout en leur présentant les plantes et épices qui donnent toute leur saveur à ces délicieuses boissons.


Près de lui, Jehanne et Eloïse présentaient poteries, verreries et recettes médiévales.



A côté d'elles se tenait Marie de Lusigny et son stand récent - et en perpétuelle amélioration - consacré aux vêtements et à la mode dans nos contrées au XIIe siècle. Des réductions de dame, chevalier, enfant et paysan lui servaient de support à ses explications éclairées.



     Un peu plus loin, Jule, Bertrand et Gautier se partageaient un autre au vent pour tenir respectivement l'atelier jeux, médecine-chirurgie et calligraphie.




    Entre cet auvent et l'échope rouge et blanche, c'est Halvard le Normand que l'on pouvait rencontrer, parlant des armes des chevaliers et des armes de sièges aux XIIe et XIIIe siècles. Pour ce faire, il avait ramené sa fameuse maquette de mangonneau, mais également une toute nouvelle maquette, qu'il sortait pour la première fois en animation : celle d'un beffroi, une tour mobile en bois permettant aux assiégeant de passer par-dessus le rempart ennemi.


     Sous l'échope, on pouvait retrouver ma dame Hedwige et moi-même, mais à deux nouveaux stands : Hedwige présentait la musique et ses instruments au Moyen Age, pendant que, de mon côté, j'inaugurais un tout nouvel atelier consacré à la sigillographie, reproductions de sceaux à l'appui. Une section héraldique est d'ailleurs appelée à compléter les sceaux dès le début de la saison prochaine.




     Enfin, comme d'habitude, notre campement se terminait (en beauté !) par la forge de notre artisan Adalbéron, qui a reccueilli toujours autant de succès auprès du public. Au cours de cette journée, Adalbéron a forgé deux fermaux et une feuille de ferronnerie.



     Nous avons ainsi accueilli le public tout au long de l'après-midi, avant de terminer en beauté par une prestation de musique médiévale, avec force chalumeaux, guimbarde et autres tambours de basque.



     Bref, ce fut une animation réussie, comme on les aime. La météo fut également absolument parfaite tout au long de la journée, et ce même pour le démontage (malgré une petite frayeur sur la fin avec l'arrivée de quelques coups de tonnerre), et le public mosellan semblait lui aussi conquis... Ce serait avec plaisir que nous remettrions le couvert pour la 6e édition !!!

Par Godefroy de Nancey - Publié dans : Animations
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Lundi 30 juin 1 30 /06 /Juin 20:26
Ce dimanche 6 juillet, vous pourrez voir les Compagnons de Valérien à la fête médiévale de Cassel, dans le Nord (59).

Cassel est une ville de la Flandre française, implantée sur le Mont Cassel, qui a servi d'oppidum à l'époque celtique.

Les armoiries historiques de Cassel sont d'or à l'épée de sable accostée de deux clefs adossées du même



Les émaux des armes communales ont aujourd'hui changé ; elles sont désormais d'azur à l'épée d'or accostée de deux clefs adossées du même.




Pour plus d'informations sur la commune de Cassel, cliquez  ici.

 
Par Godefroy de Nancey - Publié dans : Animations
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Samedi 28 juin 6 28 /06 /Juin 11:23

Le 22 juin, nous avons fait une fête médiévale à Briey. La veille au soir, chargement de la camionnette et fête de la musique... Le lendemain matin, à 7 heures, nous avons terminé de charger ce que nous n'avions pas pu mettre dans la camionnette la veille au soir à cause de la fête de la musique. Puis nous sommes partis, pleins d'entrain, vers Briey...
Nous arrivons sur les lieux de la fête une heure et demie plus tard. Nous prenons place dans les beaux jardins de la sous-préfecture, à l'ombre des arbres, à côté de la troupe co-organisatrice, la confrérie de la hache.

Une fois installés, nous nous costumons. Le temps s'annonce radieux, ce dont nous nous réjouissons, mais nous formulons quelques inquiétudes sur la chaleur écrasante qui semble s'anoncer...
Puis, peu avant 10 heures et demie, pendant qu'une partie d'entre nous reste sur le campement pour le surveiller, une autre partie se rend place de la mairie pour prendre part au défilé. Nous avons donc parcouru les rues du vieux Briey (fort pentues par ailleurs !) avec les autres troupes présentes, dans une ambiance bon enfant et au son des chalumeaux et des tambours ; le public n'était malheureusement pas au rendez-vous, et nous n'avons croisé que de rares riverains dans les rues désertes, entre 10 heures et demie et 11 heures...




Une fois rentrés, nous nous préparons à accueillir le public. Mais là encore, nous ne rencontrons presque personne...



Qu'à cela ne tienne, nous trouverons du public l'après-midi, nons disons-nous ! Hélas, le ciel se couvre dangereusement et quelques premières gouttes nous font craindre la pluie, voire même, peut-être, l'orage... Heureusement, la pluie ne s'est jamais réellement déclarée, et les gouttes disparaissent, sans pour autant dissiper les nuages gris...

Nous occupons alors notre fin de matinée sans public par de menues activitées de campement. Jehanne d'Essey s'occupe de la cuisine pour le repas de midi...


... Halvard, notre insgenior, qui avait réalisé une superbe maquette de mangonneau au 1/50e, teste sa maquette et se réjouit de la portée de son engin : en taille réelle, il tirerait à environ 200 mètre ! La réeussite est totale !


... quant à moi, je vais faire un tour dans le marché médiaval qui a pris place dans les rues du vieux Briey. Les commerçants craignent de devoir remballer plus tôt que prévu à cause de la météo...

Mais heureusement, les sombres nuages de mauvaise augure finissent par se dissiper, le soleil revient... et le public aussi !

Après un très bon repas préparé par Jehanne, notre cuisinière, et par Philippe, nous accueillons le public à notre habitude, en présentant nos stands, notre matériel, les métiers et l'artisanat médiéval... Comme d'habitude, nombre de personnes du public se montrent fort intéressés par cette approche pédagogique, peu présente par ailleurs en fête médiévale.

A 14 heures et à 17 heures 45, comme prévu sur le programme, nous investissons la lice pour nous livrer à des combats à l'épée. Entre ces deux horaires, outre la tenue des stands, on pouvait voir Tristan et Yvain, qui s'entrainaient à l'épée et à l'écu en vue de prochains combats...


A côté de nous, nos voisins de la confrérie de la hache prenaient eux aussi régulièrement la lice pour se livrer à des combats enflammés, dans le cliquetis des armes, faisant voler les coups et les épées, ou faisaient tirer leurs couleuvrines... Bref, les jardins de la sous-préfecture ont été animés cet après-midi-là par des spectacles hauts en couleurs, pour le plus grand plaisir du public !

Tout au long de l'après-midi, nous avons finalement eu du beau temps, et ce n'est qu'au moment de tout ranger que les nuages gris ont repointé leur nez... sans nous arroser finalement ! Un vrai jeu de cache-cache, quoi !


Bref, une bonne animation, malgré quelques passages à vide, et où la météo s'est finalement rangé de notre côté après quelques hésitations. En repartant, nous sommes passé une dernière fois devant la très belle église de Briey du XIIe siècle, puis nous sommes rentrés chez nous, contents de notre animation et la tête pleine de souvenirs plaisants et pittoresques...



Rendez-vous maintenant pour la prochaine animation, où je peux d'ors et déjà vous annoncer que nous verrons du pays...

Par Godefroy de Nancey - Publié dans : Animations
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus